dimanche 25 août Le saint du jour : Saint Louis
| | 4 avril 2017

Le Canada dans la Première Guerre mondiale (2) – La bataille de la crête de Vimy

Le Canada dans la Première Guerre mondiale (2) – La bataille de la crête de Vimy

Par

Podcast en bas de page / Podcast at the bottom of this page

« C’était le Canada qui défilait, de l’Atlantique au Pacifique. Durant ces quelques minutes, j’ai pensé alors, et je le pense toujours, que j’avais été témoin de la naissance d’un pays.» ─ Brigadier-général Alexandre Ross.

Si 425 000 Canadiens ont séjourné en Europe pendant la Première Guerre mondiale, la terre de France recueille, plus qu’aucune autre, les sépultures et mémoriaux de 40 000 soldats canadiens.

Dans le cadre des commémorations du Centenaire de la Première Guerre mondiale, et de la prise de la Crête de Vimy (Vimy Ridge), le 9-12 avril 1917 par le Corps Expéditionnaire Canadien (Canadian Expeditionary Force), Radio Fidélité Mayenne, en partenariat avec l’Office national des anciens combattants et victimes de guerre (ONACVG), a souhaité évoquer en deux émissions la participation des Pays du Commonwealth dans la Grande Guerre à travers celle du Canada.  2017 est aussi l’année du 150e anniversaire de la Confédération canadienne.

Ces émissions ont reçu le label « Centenaire » de la Mission du Centenaire de la Première Guerre mondiale, qui distingue les projets les plus innovants et retenus pour figurer sur le programme national officiel des commémorations du Centenaire.

Parce quelle tranche avec les batailles confuses, meurtrières, voire inutiles de la Première Guerre mondiale, après les enseignements de Verdun et de la Somme, la prise de la Crête de Vimy eut un impact majeur dans la considération portée au succès de l’assaut. Avec rapidité et efficacité, les trois quarts des objectifs furent atteints la première journée par les quatre divisions canadiennes réunies sous le commandement du major-général Julian Byng. L’adroite planification dirigée par le brigadier-général Arthur Currie a aussi permis aux « Byng’s Boys » de limiter les pertes à un taux plus faible que lors des assauts de 1915 et 1916 par Français et Britanniques. Rapidement, le succès de la reconquête de la butte de la mort est devenu un marqueur dans l’évolution de l’identité canadienne autant qu’un puissant enjeu mémoriel pour la Nation canadienne dans le renforcement de l’autonomie du Dominion.

L’Ambassade de France à Ottawa possède en hommage perpétuel une évocation du Mémorial du Canada de Vimy (Arras), sculptée sur le mur d’entrée du Grand Salon de la Résidence de France.

La chanson “The Maple Leaf Forever” (Feuille d’érable pour toujours) accompagne les deux émissions sous différentes versions : Pipes and Drums du 48th Highlanders of Canada, un arrangement de Steve Reisteter, et a capella par Michael Bublé en fin de deuxième émission. Ce chant patriotique fut composé en octobre 1867 par Alexander Muir (année de la création de la Confédération canadienne), treize ans avant l’hymne national canadien « O Canada ». D’autres musiques accompagnent les émissions, dont “It’s a Long Way to Tipperary” (air de music-hall) écrit par Jack Judge et Harry William en 1912, “O Magnum Mysterium” par Morten Lauridsen composé en 1994, “Equus” et “Alleluia” par Eric Whitacre en 2011 et 2012.

Pour aller plus loin (ressources anglais/français)

Les batailles d’Arras et de la Crête de Vimy (1917), Mission du centenaire, La Bataille de Vimy, Musée canadien de la guerre

Carte de la Crête de Vimy, préparations, et opérations des troupes du 9 au 12 avril 1917, (English) Canada’s Soldiers at the Great War

Carte d’État-major de la crête de Vimy illustrant les opérations du 9 au 12 avril 1917, Musée canadien de la guerre

Centenaire de la Bataille de Vimy, Anciens Combattants Canada ; Fondation Vimy

– Le Mémorial national du Canada à Vimy (Arras), (Vidéo) Mission du Centenaire de la Première Guerre mondiale ; Ministère Anciens Combattants Canada ; Musée canadien de la guerre

– Le Monument dédié à la Division Marocaine, unité la plus décorée de la Grande Guerre, « Grande Guerre : la Division marocaine qui n’avait de marocaine que le nom » par France24

Les dernières réécoutes