jeudi 22 août Le saint du jour : Saint Fabrice
| | 28 mars 2017

Le Canada dans la Première Guerre mondiale (1) – le Corps Expéditionnaire Canadien

Le Canada dans la Première Guerre mondiale (1) – le Corps Expéditionnaire Canadien

Par

Podcast en bas de page / Podcast at the bottom of this page

« Au cours du XXe siècle, deux générations successives de Canadiens ont traversé l’Atlantique pour se porter à la défense de la liberté. Des régiments formés de jeunes fermiers, d’ouvriers et d’étudiants s’illustrèrent entre autre pendant la Première Guerre mondiale à Vimy, Ypres et Passchendaele … Ces soldats ont cimentés pour l’éternité des liens d’amitié, de solidarité et d’affection que le Canada et la France ont commencé à tisser il y a plus de quatre siècles. » ─ Brian Mulroney, Premier ministre du Canada.

Si 425 000 Canadiens ont séjourné en Europe pendant la Première Guerre mondiale, la terre de France recueille, plus qu’aucune autre, les sépultures et mémoriaux de 40 000 soldats canadiens.

Dans le cadre des commémorations du Centenaire de la Première Guerre mondiale, et de la prise de la Crête de Vimy (Vimy Ridge) le 9-12 avril 1917 par le Corps Expéditionnaire Canadien (Canadian Expeditionary Force), Radio Fidélité Mayenne, en partenariat avec l’Office national des anciens combattants et victimes de guerre (ONACVG), a souhaité évoquer en deux émissions la participation des Pays du Commonwealth dans la Grande Guerre à travers celle du Canada.  2017 est aussi l’année du 150e anniversaire de la Confédération canadienne.

Ces émissions ont reçu le label « Centenaire » de la Mission du Centenaire de la Première Guerre mondiale, qui distingue les projets les plus innovants et retenus pour figurer sur le programme national officiel des commémorations du Centenaire.

« N’oubliez jamais que chaque homme qui porte l’uniforme est un défenseur de la liberté ; n’oubliez jamais que tout ce que le Canada accomplit durant cette guerre à laquelle il participe, il le fait de sa propre volonté. » ─ William Mackenzie King, Premier ministre du Canada.

Que cela soit sur les champs de bataille, dans les fermes ou les usines, il n’y a pas une famille canadienne qui n’ait contribué à l’effort de guerre. Les espoirs fauchés, les corps mutilés, furent considérables. L’unité du pays fut mise à rude épreuve. À la fin de la Grande Guerre, 7 % de la population fut sous l’uniforme, soit 1 soldat pour 13 habitants pour une population proche de 8 millions d’habitants au début du conflit. Sur l’ensemble de ces engagés volontaires ─ par opposition aux conscrits en Allemagne et en France, plus de 60 000 Canadiens ont perdu la vie sur le Front de l’Ouest laissant une nation saignée de sa jeunesse, exsangue et endettée. Le Canada en sortira transformé, et gagnera en autonomie institutionnelle …

La chanson “The Maple Leaf Forever” (Feuille d’érable pour toujours) accompagne les deux émissions sous différentes versions : Pipes and Drums du 48th Highlanders of Canada, un arrangement de Steve Reisteter, et a capella par Michael Bublé en fin de deuxième émission. Ce chant patriotique fut composé en octobre 1867 par Alexander Muir (année de la création de la Confédération canadienne), treize ans avant l’hymne national canadien « O Canada ». D’autres musiques accompagnent les émissions, dont “It’s a Long Way to Tipperary” (air de music-hall) écrit par Jack Judge et Harry William en 1912, “O Magnum Mysterium” par Morten Lauridsen composé en 1994, “Equus” et “Alleluia” par Eric Whitacre en 2011 et 2012.

Pour aller plus loin (ressources anglais/français)

– Le Canada et la Première Guerre mondiale, Musée canadien de la guerre

– Le Corps Expéditionnaire Canadien, Musée canadien de la guerre

– Le Mémorial national du Canada à Vimy (Arras), (Vidéo) Mission du Centenaire de la Première Guerre mondiale ; Ministère Anciens Combattants Canada ; Musée canadien de la guerre

– Le poème « In Flanders Fields » du Col. John McCrae qui associa à jamais le coquelicot au Souvenir dans le Commonwealth, Ministère Anciens Combattants Canada ; Museum In Flanders Fields

Les dernières réécoutes